01/05/2006

il vit qu'il vit

 

 

Comme s’il suffisait de vivre pour exister…

 

b.

01:58 Écrit par bergman | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

A double sens. A force de vouloir exister,
il en oublia de vivre.

Écrit par : Skoliad. | 01/05/2006

Répondre à ce commentaire

. Il suffirait de presque rien
Pour...

Écrit par : Huella | 01/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.