01/05/2006

monte la pluie

 

 

Comme la tête à l’envers, l’esprit retourné comme une chaussette, cette impression que la Meuse proche se vidait en rapides gouttelettes pointues qui s’en allaient crever les nuages pour mieux les remplir…

 

b.

21:14 Écrit par bergman | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

... et les rares promeneurs
tentaient vainement de retenir
ces gouttes avec leur parapluie

Écrit par : 212 | 02/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.