03/05/2006

ne dites pas redite

 

 

J’ai trop regardé le bleu cuisant du ciel ce matin.

Me suis brûlé le regard au soleil.

Les ailes de mes yeux ont fondu alors que je tentais de m’échapper du dédale.

Mais assez cité…

 

b.

11:25 Écrit par bergman | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.