06/05/2006

élevage

 

 

Il a alors été question de sentiments élevés.
D’élévation des sentiments.

J’aurais pu virer mystique, j’ai choisi de faire éleveur.
Maintenant j’élève des sentiments.
En plein air.
Dans la montagne mais sous la mère.

...


Mais depuis peu, un manque apparaît.
Il se creuse, il ronge.
Un trou. Noir.
Troublant.
Pour ne plus y penser, je vais me lancer dans la culture.
Je vais cultiver.
Je vais cultiver le paradoxe.

 

b.

21:55 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

superbe! superbe, superbe, superbe, superbe. Tu m'inspires.

Écrit par : phan | 06/05/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.