15/06/2006

Devos devise

 

 

En fait, ce qui m’attriste le plus dans la mort de Devos, c’est d’entendre tant de gens s’exprimer si mal à propos d’un homme qui parlait si bien.

Un peu comme si tout son travail d’ouverture (d’esprit) de la langue n’avait servi à rien, sauf à engendrer de laudatifs commentaires sur une virtuosité qui n’était qu’un moyen, non une fin…

 

b.

17:50 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (3) | Tags : devos |  Facebook | |

Commentaires

... Un maître s'en va ...
Mais vous,
Restez !!!

Écrit par : Gaëtan | 15/06/2006

Répondre à ce commentaire

"Mais, me direz-vous, si on parle pour ne rien dire, de quoi allons-nous parler?
Eh bien, de rien! De rien!
Car rien... ce n'est pas rien.
La preuve c'est qu'on peut le soustraire.
Exemple:
Rien moins rien = moins que rien!
Si l'on peut trouver moins que rien,
c'est que rien vaut déjà quelque chose!
On peut acheter quelque chose avec rien!
En le multipliant
Une fois rien ... c'est rien!
Deux fois rien ... c'est pas beaucoup!
Mais trois fois rien !... Pour trois fois rien on peut déjà acheter
quelque chose!... Et pour pas cher!
Maintenant si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Cela fait rien de neuf!"

Écrit par : brunette | 16/06/2006

Répondre à ce commentaire

Ils ne parlent pas tous mal Je trouve même qu'ils font particulièrement honneur à l'homme en question en nous offrant beaucoup de ses sketches, sans trop de blabla autour

Écrit par : Barna | 16/06/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.