20/07/2006

rien ne se perd etc.

 

img143/9693/bruckner01ee0.jpg

« Tous les hommes prétendent se faire eux-mêmes sans l'aide de personne mais tous se pillent et se dévalisent effrontément : styles de vie, manières de se vêtir, de parler, moeurs amoureuses, goûts culturels, on ne s'invente jamais sans s'affilier à des standards dont on s'arrache peu à peu comme d'une gangue. Se créer c'est d'abord copier : à chacune de mes pensées, chacun de mes gestes, j'expérimente l'empreinte d'autrui en moi. »

 

Pascal Bruckner, "L'Euphorie perpétuelle", Éd. Grasset, 2000

 

b.

13:12 Écrit par bergman dans ) dixit ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.