26/07/2006

sans parer

 

 

S’emparer du silence, désemparé par le vain vacarme de conversations oiseuses.

L’air est frais et salutaire, son air solitaire effraie…

 

b.

21:47 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.