27/03/2007

 p'heureux

 

img126/7240/bruckner017ejrw1.jpg

« Sans l'ennui, sans cette somnolence du temps où les choses perdent leur saveur, qui ouvrirait jamais un livre, quitterait sa ville natale ? L'on a tout à redouter d'une société du divertissement continu qui saturerait jour et nuit nos moindres envies. »

 

Pascal Bruckner, "L'Euphorie perpétuelle", Éd. Grasset, 2000

 

b.

14:30 Écrit par bergman dans ) dixit ( | Commentaires (0) | Tags : litterature, pascal bruckner |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.