17/04/2007

long cours

 

 

J’avais la tête en l’air, j’ai percuté de plein fouet des paroles qui s’envolaient et m'écrasai sur des écrits restés au sol, gravés dans le bronze immatériel du temps qui passait par là…

 

b.

17:08 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.