17/02/2012

trouver censure à son pied

 

Ces écorchures que porte sa mémoire comme des estafilades au visage d'un temps sans cesse passant, mais jamais passable, pouvaient crevasser ses rêvassés moments, graves gravures comme lithographiées sur d'incertaines émotions. Motions. (...) De censure, sans doute...

b.



sandwatch 2.jpg


15:05 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

original ce sablier ...
Mais qu'ils sont bien dits ces mots ....
amicalement

Écrit par : aramis-echotier | 17/02/2012

Répondre à ce commentaire

'mettre un bâillon sur la bouche
d'un silence qui va tout dire'

Écrit par : L | 17/02/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.