02/05/2012

"Noblesse oblige", 1949 (!)

 

alec guiness, david price, robert hamer, noblesse oblige

J'aime le cinéma, mais je ne suis pas un archéologue du genre. Pourtant, il y avait ce film dont la réputation m'intriguait depuis longtemps. On en parlait comme d'un chef d'oeuvre de l'humour noir britannique, on le décrivait comme un monument de cynisme, on vantait la magnificence de son ironie... Après avoir enfin visionné "Noblesse oblige" ("Kind hearts and coronets", Robert Hamer, 1949), je l'admets volontiers, tout cela est vrai et bien plus encore. Outre les acteurs époustouflants, la qualité littéraire de la voix off et l'inventivité de la mise en scène sont un régal. D'autant plus que le film est également une charge impitoyable et dévastatrice contre l'aristocratie anglaise, son abyssale bêtise et les habits sales de ses absurdes hypocrisies. Très "british", impassible voire impavide, "Noblesse oblige" est un film prodigieux qui a traversé le temps avec une grâce iconoclaste. Miam !

b.

12:11 Écrit par bergman dans ) Kult ( | Commentaires (0) | Tags : alec guiness, dennis price, robert hamer, noblesse oblige |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.