30/08/2007

oeutre

 

 

Toujours mettre du cœur à l’outrage…

b.

23:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

est-ce passe-temps ?

 

 

L’expansion de l’infini est éternelle…

b.

12:25 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

22/08/2007

mise au net

 

 

Sur le Net, il surfait.

Puis estima que c’était surfait…

b.

12:39 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

06/08/2007

approximation

 

 

Ne penser qu’apaisé…

 

b.

15:16 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/07/2007

redif diffuse

 

 

Mieux que parvenir à la maturité dans l’écriture : conserver l’amateurité...

 

b.

19:30 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

25/07/2007

redif diffuse

 

 

La vie est une habitude. Qu’elle soit bonne ou mauvaise n’est pas la question puisqu’on finit par la perdre…

 

b.

23:15 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

redif diffuse

 

 

- Je peux te parler franchement ?

- T’es fou !?

 

b.

 

16:44 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

22/07/2007

peu ou proue

 

 

Se désamarrer du monde, préférer les étraves aux entraves…

 

b.

 

img170/3654/bateaupanierghenangetraid2.jpg

 

19:38 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

20/07/2007

vie de l'air

 

 

Savoir que trop réfléchir à certains aspects de la vie ("?", déjà) conduirait immanquablement à un fatal désarroi, genre ph(r)ase terminale ; éviter cette réflexion est-il alors un courage ou une fuite ? Et même, qu’en est-il de se poser cette question ? Et...

 

b.

14:56 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/07/2007

de mal en prix

 

 

Dans mon souvenir, ce sont les premiers mots qu'il a prononcés. Évidemment, avant, il y avait eu les paroles de circonstance, est-ce que mes vacances se passaient bien ?, tout à f, prendrais-je un café ?, volonti, Jacqueline, s'il vous plaît, deux cafés, mais asseyez-vous, ce genre, convenu, convenable....

 

Ce devaient être ces mots-là.

Ou d'autres... Bah !

Mais dans ma tête, les premiers, ceux qui comptèrent, furent :

"Toute votre vie, monsieur."

... 

Un temps.

... 

Il reprit :

"Toute votre vie, vous allez devoir rembourser toute votre vie !"

 

Je ne comprenais pas, je lui dis que je ne comprenais pas.

 

Et lui :

"Votre vie a un prix, monsieur, et il va falloir le payer. "

 

Et je ne comprenais tellement pas.

Et lui :

"Tout ce que vous avez vécu, monsieur., bons moments et mauvais moments, joies et peines, bonheurs et malheurs, instants perdus et minutes gagnées, tout, monsieur, il va vous falloir tout payer, tout rembourser, rembourser toute votre vie." 

 

Il se dirige vers la fenêtre, reste un instant immobile, à regarder vers l'extérieur, puis se retourne, ouvre les bras, souriant.

 

b.

13:41 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (5) |  Facebook | |

04/07/2007

an(e)s

 

 

Vouloir sans cesse ajouter des années à la vie, négliger d’ajouter de la vie aux années…

 

b.

12:23 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

25/06/2007

café des sports

 

 

-         Le bonheur, tu vois, c’est un état ponctuel…

-         Ponctuel ou pas, chez moi, il est vachement en retard !

 

b.

15:57 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

24/06/2007

hein ?

 

 

Ces volcans, océans de terre non avenue, ruent d’un retard sans cesse accumulé, tumulus tumultueux d’un temps en sépulture, temps qui tombe, temps qui grave et aggrave, déni obsessionnel d’instants prégnants d’un vide tourmenté…

 

b.

19:29 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

22/06/2007

liste d'attente

 

 

- Tu as quelqu’un qui t’attend ?

- Oh, moi, je suis plutôt du genre inattendu…

 

b.

 

14:37 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

13/06/2007

bovin

 

 

Installé dans le train, regarder les vaches regarder les trains…

 

b.

14:24 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (3) |  Facebook | |

08/06/2007

réjouir

 

 

Participer à un trafic d’orgasmes…

 

b.

23:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

laisser couler

 

 

Les péniches vaquaient à leurs vagues occupations, sous le regard trop indifférent de différents badauds ivres d’un soleil inespéré et désespérant. La Meuse resplendissait et l’éclat de ses reflets le disputait à ceux des rires d’un jeune groupe plus tellement à jeun, d’ailleurs de retour d’un déjeuner lourdement arrosé de bien d’autres liquides, alcools forts et eaux de vie, qui nuisaient par trop à la fluidité de leurs propos et, là aussi, réflexions.

Mais les eaux de la Meuse étaient déjà autres…

 

b.

14:22 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

05/06/2007

foncer dans le mûr

 

 

Les végétariens restent-ils verts plus longtemps ?

 

b.

14:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (3) |  Facebook | |

24/05/2007

les mots pour le pire

 

 

Quel mot n’avez-vous jamais écrit ?

 

b.

23:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (4) |  Facebook | |

ombre âgée

 

 

Parfois préférer l’ombre des choses aux choses elles-mêmes...

 

b.

14:13 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

22/05/2007

one mEn show

 

 

Y a-t-il rien de plus unanimement et pathétiquement partagé que la certitude d’être unique ?

 

b.

22:30 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

30/04/2007

temps nuit

 

img126/7240/bruckner017ejrw1.jpg

 « Sans l'ennui, sans cette somnolence du temps où les choses perdent leur saveur, qui ouvrirait jamais un livre, quitterait sa ville natale ? L'on a tout à redouter d'une société du divertissement continu qui saturerait jour et nuit nos moindres envies. »

 

Pascal Bruckner, "L'Euphorie perpétuelle", Éd. Grasset, 2000

 

b.

14:38 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) | Tags : litterature, pascal bruckner |  Facebook | |

25/04/2007

réaction en chaîne

 

 

Nous proposer l’évasion au travers de chaînes de TV, de chaînes d’hôtel, de chaînes de magasins…

Pfff...

 

b.

23:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

20/04/2007

etc.

 

 

Trop souvent mon propos part en thèse…

 

b.

14:33 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

18/04/2007

bis repetita

 

 

Je ne lui ai même pas parlé.

Mais elle éclaboussait l’endroit de sa présence incoercible, sans doute parce qu’elle était partout ailleurs, sauf là où elle déambulait, lascivement lassée, lacérant de regards la serre du Bota.

C’est ça, en fait : elle avait une façon de ne pas être là, une espèce d’envahissante absence, qui me fascinait.

Je ne lui ai pas parlé parce que je sentais bien que je ne lui dirais rien.

Et je craignais de déranger sa présence d’esprit par mon absence d’intérêt…

 

b.

11:45 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

17/04/2007

long cours

 

 

J’avais la tête en l’air, j’ai percuté de plein fouet des paroles qui s’envolaient et m'écrasai sur des écrits restés au sol, gravés dans le bronze immatériel du temps qui passait par là…

 

b.

17:08 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

12/04/2007

bis repetita

 

 

Confirmer nos conformations à la conformité…

 

b.

08:15 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (2) |  Facebook | |

11/04/2007

(anesthésie) locale

 

 

- Et où te trouvais-tu à ce moment-là ?

- Je ne sais pas, je ne me suis jamais trouvé nulle part, et ce n’est pas faute d’avoir cherché…

 

b.

 

23:45 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |

10/04/2007

pas zappés

 

 

Quelques pas.

Quelque part.

Dans la ville.

Pour équilibrer dans mon organisme les taux de CO et de caféine, pour respirer l’air du temps et humer les humeurs…

Quelques pas qui ne me mènent pas loin mais me transportent ailleurs.

Quelques pas dehors, à l’ère libre (?), dont les rythmées saccades agitent utilement mes neurones endormis et activent obligeamment leurs synapses engourdies…

Quelques pas futiles et utiles.

 

Quelques pas.

Pour faire avancer les choses.

 

b.

17:43 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (1) |  Facebook | |

06/04/2007

tant passe

 

 

Le temps qui défait, le temps qu’il fait…

 

b.

23:00 Écrit par bergman dans ) chutes ( | Commentaires (0) |  Facebook | |